• Période des concours

    X

  • ca52af9d7c

  • Visiteurs

    Il y a 3 visiteurs en ligne
  • Coeur de l’Ostrevent

    images1.jpg

  • Petite phrase

    Les colombophiles qui durent sont ceux qui connaissent bien le pigeon-voyageur sachant l'utiliser et le manager. Au lieu de chercher des secrets qui n'existent pas,au lieu de se lancer à corps perdu dans des théories qui ne mènent à rien,les vrais champions forcent la chance par la qualité de leur travail. LA PATIENCE est l'arme des plus forts.Quand on est jeune,l'avenir est devant soi,on a le temps de voir venir.L'IMPORTANT EST DE RETENIR les leçons de la vie.CEUX qui REUSSISSENT le MIEUX,sont CEUX qui savent profiter d'avoir vécu.
  • Centenaire 1914-1918

    Centenaire 1914-1918

  • L’Observation

    Au colombier d'un coup d'oeil,l'observateur né verra tout ce qui se passe.Ce qui lui permet d'empêcher la propagation d'un mal possible et de guérir tout de suite un pigeon légèrement atteint.La négligence d'un petit détail,jugé superflu,peut parfois tout compromettre.Il faut aimer l'étude,la lutte,vouloir vaincre les obstacles.La première victoire est souvent à remporter sur soi-même.
  • Lâchers en France

    Lâchers en France

  • L’aile de notre pigeon-voyageur

    Principal outil de vol de notre pigeon voyageur.Comme pour tous les outils,fussent-ils les plus parfaits,il ne servira à rien,si celui qui le possède est incapable de s'en servir. Pour bien voler et faire des prouesses,notre pigeon a besoin d'entrainements. Il doit avoir la possibilité de se dérouiller les ailes par des exercices quotidiens,réguliers mais également et surtout connaître son environnement.
  • Le meilleur trieur

    Sera et restera Monsieur le panier de voyage qui donnera toujours complète satisfaction.

  • L’Entrainement bien compris favorise la Forme.

  • Aux Débutants

    Dans notre sport les jeunes colombophiles qui veulent réussir,doivent savoir que le métier de coulonneux s'apprend par l'expérience et l'observation ininterrompue.Le jour où un amateur pourra dire avec certitude qu'il connaît à fond le caractère de chacun de ses pigeons,alors son succès sera un fait accompli. Au sujet des concours,quelle méthode de jeu pensez-vous adopter? Serez vous spécialiste de la vitesse,demi.fond ou fond? Ou pensez vous grouper ces trois spécialités? Jouer sur les trois tableaux n'est pas evident ou alors jouer en association.
  • Les conditions de réussite

    Disposer d'un colombier bien sec,L'humidité est plus à craindre que le froid,Bannir les courants d'air,avoir de bons producteurs,Bonne nourriture,Nettoyage journalier et une désinfection bien ciblée.Ensuite on obtient beaucoup plus de pigeons traités avec douceur que de pigeons dont on ne s'occupe pas suffisamment.
  • Retour d’un concours

    Après chaque compétitions il faudra refaire les réserves, légumineuses surtout pendant les deux premiers jours puis rebander la musculature pour permettre le renouvellement de l'effort,mélange rationnel sans excès.L'alimentation et l'exercice doivent aboutir à un parfait équilibre entre les entrées et les sorties.L'excédent de poids est tout aussi nocif que le trop peu.
  • Pour le pigeon de fond

    Pour voler de l'aube au crépuscule le pigeon ne doit user que pour sa propulsion et non pour se maintenir à la meilleure hauteur de vol.S'il doit faire face simultanément à ces deux problèmes il ne resistera pas longtemps. Quand une épreuve de fond est très dure,soit par la distance,le vent contraire,la chaleur ou les mauvaises conditions atmosphériques,ce sont les pigeons les plus résistants à la fatigue,ceux qui récupèrent le plus rapidement ou bien encore ceux qui se vident le moins complètement le premier jour qui battent les autres,qui partent et volent le plus vite.Le pigeon peut voler dans la nuit.Quand le vainqueur de long cours en grande forme se sent près du but et qu'il possède encore des réserves suffisantes,il peut voler jusqu'au moment où il fait nuit noir. PREPARATION POUR BARCELONE"Ils doivent avoir à peu près 1000km dans les ailes et quinze jours avant l'enlogement pour Barcelone.Mais là aussi des entrainements individuels bien ciblés sont primordiaux.
  • Accueil
  • > Le Pigeon-voyageur et le rôle qu’il a joué dans la guerre 1914-1918

Le Pigeon-voyageur et le rôle qu’il a joué dans la guerre 1914-1918

Le Pigeon-voyageur et le rôle qu'il a joué dans la guerre 1914-1918 drapeaueuropenfranceunitedk canadadrapeaux-russie-19 belgiousagermaniaitalie_pt-023pays-bas_pt-023

centenaire 14-18Photo 14 18

 L’HISTOIRE du conflit.


La grande Guerre………et les pigeons voyageurs.

europe-1914-2014_animaux-09

IMG_3297

Carte_front 1914 1918

 

mobilisation-d     14_18B1douai

044-2-vue-vers-hdv


 Camp-de-Beverloo-Belgique-Pigeonnier-militaire

A savoir au cours de la première guerre mondiale,les combattants colombophiles avaient remarqué que la lune ne favorisait pas les vols nocturnes.

Bien au contraire,c’est par temps sans lune,par nuit noire,mais avec ciel dégagé,que les pigeons remplissaient le mieux leur mission.

voiture_de_colombophiles

IMG_3298

Les alliés utilisèrent même le pigeon en tant qu’espion : des agents transportaient les oiseaux en Angleterre, puis en Hollande et les introduisaient enfin en territoire occupé en traversant la Belgique. Les pigeons étaient ensuite remis entre les mains de personnes de confiance qui communiquaient des renseignements précieux à la France. Le 11 novembre 1918, l’armée française disposait, outre les colombiers fixes, de plus de 350 colombiers mobiles pour un total de 30 000 pigeons. Un monument à Lille commémore les 20 000 pigeons tués du côté français.

              Soldats Français et P.V  museum-expo-les-animaux-dans-la-guerre-le-pigeon_1697062  museum-expo-les-animaux-dans-la-guerre-le-pigeon_1697064

L’utilisation de la colombophilie par la France lors de la Grande Guerre fut reprise par les Anglais puis par les Américains. Avec des faits d’histoire remarquables comme celui de l’exploit de Cher Ami en 1917. Ce pigeon sauva un bataillon qui s’était égaré chez l’ennemi. En avançant trop avant, ce bataillon de la 77e division s’était retrouvé coupé de ses arrières. Sans munitions et sans soutien, il devait se rendre ou combattre jusqu’au dernier. Aucun des messagers humains lancés à travers les lignes allemandes ne parvint jusqu’à la division. En désespoir de cause, l’ordre fut donné de lâcher les pigeons. Tous, sauf Cher Ami, furent tués par un barrage d’artillerie. Lui seul échappa aux éclats d’obus et, bien que blessé, réussit à rejoindre en 25 minutes son pigeonnier au quartier général, pourtant distant de 40 km. Lorsqu’il se posa, on découvrit qu’il avait perdu une patte et qu’une balle lui avait traversé le poitrail. Son exploit sauva le bataillon. Aujourd’hui, son corps empaillé repose au Smithsonian Institute à Washington. Les Allemands, parallèlement aux Français, comprirent tout l’intérêt du pigeon voyageur. Entre 1914 et 1918, un million d’oiseaux furent confisqués en Belgique. Certains d’entre eux furent équipés d’appareils photo miniaturisés qui après quelques échecs permirent des clichés d’espionnage assez clairs.

copyright © 2009- museedupigeon.com


carte9-p

La grande guerre 1914-1918 : La bataille de Cambrai

imagesFR  imagesFR1  imagesFR2

Interdiction du lâcher de pigeons dans les zones occupées par les Allemands

Dans les zones occupées, les Allemands veillent à interdire aux civils le lâcher de pigeons. Ainsi, dès décembre 1915, dans le nord de la France, pays des coulonneux, le Bulletin de Lille de la semaine suivante rappelle aux Lillois qu’il est interdit, sous peine de mort, de lâcher des pigeons voyageurs, et précise que les personnes « qui trouveraient des pigeons voyageurs [...] sont tenues de les remettre à l’autorité militaire la plus proche, faute de quoi elles seront suspectées d’espionnage et s’exposeront à des poursuites ; les infractions commises par négligence seront punies d’un emprisonnement pouvant atteindre 3 ans ou d’une amende pouvant s’élever jusqu’à 10 000 marks ».

pigeon-voyageur-tube-aluminium      awmh09572-300x225

museum-expo-les-animaux-dans-la-guerre-le-pigeon_1697061     museum-expo-les-animaux-dans-la-guerre-le-pigeon_1697065

pigeons

 Au 1er janvier 1915, les ressources colombophiles de Saumur sont énormes. L’association la plus importante, le Messager saumurois, réunit 24 membres et 301 pigeons ; une autre société, l’Hirondelle, regroupe 11 membres et 146 pigeons. La plupart de ces pigeons sont entraînés et peuvent être réquisitionnés à tout instant. Je ne crois pas qu’ils l’aient été, car l’armée possède ses propres compagnies de colombophiles, qui plaisaient tant à Pétain.

Le pigeon voyageur « CHER AMI » décoré de la CROIX DE GUERRE  Américaine.

       3024127818_1_7_u87lzfd0-300x225       cher.ami Capt

Le Capt Carney avec le pigeon CHER AMI dans les mains.

 « CHER AMI » est un pigeon-voyageur du Royaume-Uni entrainé par des colombophiles Américains, puis transmis à  - L’U.S. ARMY SIGNAL CORPS , pour un usage de communication au cours de la première  guerre  mondiale.

Il participa  au sauvetage du « Lost Bataillon » de la 77ème division d’Infanterie américaine au cours de la bataille de l’Argonne en 1918.

En pleine forêt de l’Argonne , le 18 juillet 1918, un bataillon américain commandé par le colonel WHITTLESEY, après  avoir effectué une percée , se trouve séparé du reste du Régiment.

 Les Allemands entourent la vaillante troupe qui, groupée autour de son chef, résiste héroïquement. Comment rétablir la liaison ? Des volontaires (coureurs) se présentent, ils sont tués au fur et à mesure qu’ils franchissent la ligne des tirailleurs ennemis.

Des pigeons voyageurs furent envoyés. Le premier pigeon portant le message  «  Beaucoup de blessés . Nous ne pouvons pas évacuer » est abattu.

Un second pigeon est envoyé avec le message :

«les hommes souffrent ; pouvons-nous avoir un support » , lui aussi est tué.

Le dernier pigeon « CHER AMI  »  ( au plumage bleu ardoise et blanc ) est alors envoyé portant dans une canule à sa patte  gauche le message :

«  Nous sommes le long de la route parallèle au 270-4 .Notre propre artillerie fait un tir de barrage sur nous . Pour l’amour du ciel , arrêtez « . après quelques hésitations sur la route à prendre,il s’envola à tire  d’ailes , sous le feu des mitrailleuses ennemies. Les hommes du Lost Bataillon voient  «  CHER AMI  » se faire toucher et tomber au sol, mais il reprend  son vol et parvient à regagner son abri au Q.G. de la Division , couvrant 40 kilomètres en 25 minutes , permettant de sauver 194 hommes.

Il a été touché à la poitrine, à un oeil et une de ses pattes (droite) ne tient plus que par un tendon.

Le  Général PERSHING demanda à voir l’oiseau et, après une caresse sur la tête, lui décerna la Croix de guerre américaine  (distingued Service Cross).

Toujours sur le front occidental, « CHER AMI » porta plus de 12 messages importants.

LE GENERAL ordonna l’envoi du messager ailé à Washington ou il devint la mascotte du Département . Il meurt à  Fort Monmouth , dans le New Jersey , le 15 juin 1919  des blessures de sa dernière bataille et entre au  » Racing Pigeon Hall of France  » en 1931 . Il reçoit également la Médaille d’Or  » de la part de la  » Organised Bodies of American Racing Pigeon « en reconnaissance de ses prouesses pendant la Grande Guerre.

3024127818_1_5_cieeicre-300x195    1409235-1868203-164x300

Le corps empaillé de   » CHER AMI  » fait partie de la collection du   »Smithsoman Instution  » .

Le pigeon voyageur « LE VAILLANT » fut décoré et cité à l’Ordre de la Nation. FRANCE

pigeon-voyageur-raynal

vaillantxxs1        1409235-1868198       snap018-2-183x300

A LA SUITE DE LA DEFENSE DU FORT DE SOUVILLE.

Le Général GOUREAU , Commandant la 265ème Brigade d’Infanterie, dans le Journal de Marche de sa Brigade,du 8 juillet 1915 au 22 Mai 1917, écrit comme observations :

Liaisons : Téléphone précaire, on ne peut pas compter dessus.

Optique : Impossible entre l’arrière et les premières lignes. Sur mais lent entre les deuxièmes positions et l’arrière et inversement.

Coureurs : Sur, mais parfois impossible.

Pigeon : Très sur – presque toujours possible – aussi rapide que l’optique.

AUGMENTER LE NOMBRE DE PIGEONS DANS TOUS LES P.C.

REF: Mémoire des hommes / journaux des unités 1914-1918.

M’a été signalé par  MMe Marie Hélène CABOT. Je vous ai parlé de son blog sur « les frères CABOT pendant la grande Guerre » , le 17 juillet 2013

LE CAPITAINE RENE  décrit dans son ouvrage  » LORETTE  » une bataille de 12 mois , d’octobre 1914 à Septembre 1915 . Il dit,concernant le pigeon voyageur :

Une unité de chasseurs à pied , engagée à fond , s’est trouvée en pointe et coupée des autres unités. tous les moyens pour aviser le commandement de cette situation étaient fauchés par les bombardements ou les mitrailleuses. Le téléphone était coupé, la liaison optique impossible en raison de la fumée des éclatements.

C’est alors que les chasseurs qui avaient emporté quelques pigeons voyageurs obtinrent de les lâcher avec le message suivant : « sommes sous le SOUCHEZ . SUBISSONS de LOURDES PERTES , MAIS LE MORAL EST TRES ELEVE . VIVE LA FRANCE  » Du colombier , le message fut transmis à l’artillerie qui allongea le tir , protégeant ainsi nos chasseurs d’une contre-attaque allemande. SOUCHEZ fut libéré  . « 

60 000 PIGEONS SONT UTILISES PENDANT LA GUERRE 14-18.

20 000 SUCCOMBENT AUX TIRS DE L’ENNEMI OU MOURANT GAZÉS.

ILS ACCOMPLIRENT LEUR TACHE AVEC BRIO et CERTAINS MOURENT EN HEROS :

« SKIPE » un des pigeons ordinaires, sans pédigrée , transporta plus de 52 messages sans jamais être pris ,

« KAISER » EFFECTUA DES MISSIONS PÉRILLEUSES ET MOURUT À L’ÂGE DE 22 ANS.

« VAILLANT » le pigeon matricule 78715 envoyé le 04 juin 1916 pour annoncer la chute imminente du Fort de VAUX, accomplit sa tâche et mourra.

UNE PLAQUE COMMÉMORATIVE APPOSÉE SUR LE FORT DE VAUX ,

Rappelle aux visiteurs l’effort que dut faire le dernier pigeon du commandant RAYNALD .

Le pauvre pigeon fut décoré de la bague d’honneur pour avoir ramené jusqu’au colombier militaire de la citadelle de Verdun , le 04 juin 1916, le message suivant: « Tenons  toujours, mais subissons une attaque très dangereuse par les gaz et la fumée ; il y a une urgence à nous dégager. faites nous de suite communication optique par Souville qui ne répond pas à nos appels . C’est notre dernier pigeon ».

En 1916 le pigeon  voyageur « VAILLANT  », fut décoré et cité à l’Ordre de la Nation : Malgré des difficultés énormes résultant d’une intense fumée et d’une émission abondante de gaz, a accompli la mission dont l’avait chargé le commandant RAYNALD, unique moyen de communication de l’héroïque défenseur du Fort de VAUX ,

A transmis les derniers renseignements qui aient été reçus de cet Officier fortement intoxiqué , est arrivé mourant.

http://www.dailymotion.com/video/xneb5a

Ref: Wikipédia. – Les pigeons qui ont marqué l’histoire – décorations militaires pour pigeons voyageurs. 

pinsard2            pigeons-voyageurs-avion-300x210

Avant tout il faut savoir que la vie dans les tranchées était loin d’être le paradis au contraire cela ressemblait plutôt a  l’enfer la boue, la pluie , la fumée ,les gaz ,les tirs d’artilleries de quoi anéantir la volonté et la ténacité de nos valeureux soldats , et en plus il fallait s’occuper des blessés et des morts la vie donc n’était pas très réjouissante sans compter les radios qui ne fonctionnaient pas toujours bien ,le seul moyen fiable de communiquer avec les états majors restait le pigeon voyageur , ils étaient donc bénis et soignés comme des dieux afin qu’ils soient en bonne santé pour effectuer leurs missions voici quelques documents ou l’on note le rapport privilégié entre le pigeon et le soldat .
les documents présentés proviennent de plusieurs pays ( Belgique France Angleterre Allemagne et Russie)

  3028207414_2_16_vx3qosuo-300x224              front-anglais-300x235

Image de prévisualisation YouTube

  guerre-1692571-jpg_1663099

SUR LA COTE de VIMY L’armée canadienne.

Résultat de recherche d'images pour "photo de la cote de vimy lors de 1914 1918"

pigeon-war-II_2386090c   imagesGB

pigeonnier-australien

Pigeonnier de la Cie de transmissions australienne,état-major du Corps australien,

Bertangles, juillet 1918

Image de prévisualisation YouTube

Remarquable vidéo et un texte qu’il faut écouter attentivement un hommage incontestable aux pigeons voyageurs en temps de guerre et aux services qu’ils ont rendus…..

3045877559_2_3_pfloocuh

  imagesallemands German_Gas_Protected_Pigeon_Loft

Les pigeons voyageurs seront largement employés par les militaires Français et la résistance, du côté de l’Allemagne  les pigeons furent utilisés dans tous les pays occupés durant leur  l’invasion par l’armée Allemande et pour s’occuper des 50 000 pigeons plus de 800 hommes travaillaient dans les services colombophiles germaniques.

Soldat allemand P.V 1               Soldat allemand P.V

Soldat allemand et pigeons

De leur côté les Américains utilise largement le pigeon voyageur a la fin de la guerre les quelques 3000 colombophiles militaires américains et les 150 officiers ont un total de 55 000 pigeons voyageurs opérationnelles , l’un de ces pigeons le » GI joe  » affecté trois jours avant dans son unité sauvera beaucoup de vie humaines en apportant son message afin d’annuler un bombardement prévu , il sera décoré.

L’armée Anglaise  n’est pas en reste avec la colombophilie militaire d’abord réticente elle s’aperçoit bien vite que le pigeon voyageur et un moyen très sure pour envoyer des messages et communiquer lorsque les conditions sont difficiles et  au cours de la guerre ce n’est pas moins de 7556 messages importants qui sont confiés aux pattes des pigeons voyageurs de la section de l’air britannique.

   3034062269_2_11_qcduopsp   pigeon4-245x300

 

3038693609_2_3_uq5zyrdi-300x213      3038693609_2_5_xjgifqwx-300x217

ALVERINGEM

Petite ville Belge située dans la province de Flandre et de la région Flamande elle fut le témoin de combat pendant la guerre et voici des images nous montrant le dressage des pigeons voyageurs et le colombier mobile qui les abritent.

pigeon-armee-belge

Utilisation du pigeon dans l’armée belge, Flandres 1918

_____________________________________________________________________________________________

Dans le LUXEMBOURG OCCUPE

Le sort des pigeons arlonais

Au début de la Guerre, de nombreux Arlonais s’adonnent à colombophilie. Cet élevage sera très surveillé dès 1914, en raison du caractère stratégique de l’utilisation des pigeons, utilisés abondamment pour faire parvenir des messages.
Dès 1914, les propriétaires de pigeons-voyageurs sont invités par l’autorité allemande à déclarer toute possession de pigeons auprès de la Commune.
Dès 1915, des placards très détaillés règlementent la possession et l’utilisation des pigeons voyageurs. Ces derniers n’ont le droit de sortir de leur pigeonnier que durant des heures bien précises de la journée et sont soumis au confinement le reste du temps.
Des peines d’emprisonnements de 3 mois et des amendes de 3000 marks sont prévues à l’encontre des propriétaires dérogeant aux règles de confinement. L’association colombophile arlonaise «Rapide» a également servi de relais entre les propriétaires et les autorités en fournissant de manière très précise à ces dernières la liste des bagues vendues aux amateurs pour l’année 1916.
Le 16 mars 1917, une Ordonnance de l’Inspection des Étapes de la 5e Armée interdit purement et simplement la détention de pigeons voyageurs par les particuliers, et ordonne instamment à tous ceux qui en posséderaient encore, de les amener sur le champs au numéro 7 de la rue de l’Athénée, dans la maison Orban de Xivry, où ils seront internés dans les combles.
Les propriétaires doivent en outre fournir une liste de tous leurs pigeons, mentionnant leur adresse, numéro de bague et nom du propriétaire. Ces pigeons subiront ensuite rien de moins qu’une déportation en Allemagne! Sur les 40 000 pigeons belges réquisitionnés et déportés par les autorités allemandes à Spandau(Allemagne) en 1917 et 1918, 9984 ont pu être restitués.
Les réquisitions furent opérées à Arlon en 1917, mais aussi en Flandre et à Mons en 1918.Bien que les autorités allemandes aient signalé après-guerre que le solde des pigeons devant être restitué a été perdu en raison des aléas de la guerre, une commission belgo-allemande a été mise sur pied pour tenter de retrouver les pigeons manquant dans les colombiers allemands.
Les colombophiles–mais surtout les pigeons–ont donc payé un lourd tribut au Premier Conflit Mondial. Plusieurs monuments commémoratifs ont d’ailleurs été consacrés au pigeons-soldats en Belgique, comme à l’étranger.
Même si les pigeons arlonais n’ont pas forcément servi sur le front, ils furent raflés indistinctement, avec tous leurs compères, comme autant d’éclaireurs et de coursiers potentiels, participant à l’effort de guerre.

65957826

DSC_6266 - Copie

La résistance subira de nombreuses pertes au sein des colombophiles……….

france_pt-056

Image de prévisualisation YouTube

LE FILM: JOYEUX NOEL

images23   index1

 img331.jpg1.       Brieftaube mit Fotokamera

Image de prévisualisation YouTube

Les Fragments d’Antonin

images            images78

Georges Clémenceau au frond     georges-clemenceau_4528280

Georges Clémenceau dans les tranchées en 1917.

16799_316954061809934_5058369012134514995_n

Fond-accueil2

 170px-Charleroi-Au_pigeon_soldat                            plaque_pigeon_fort_de_vaux-41c88

Monuments à la gloire du Pigeon-voyageur ici à Charleroi et Verdun.

f87ed57763 f39881cf30

Un monument à la mémoire des pigeons voyageurs  à LILLE

Seule une région à forte tradition colombophile peut admettre une telle singularité. A Lille, à l’entrée du parc zoologique, la Fédération nationale des sociétés colombophiles a érigé en 1936 un monument dédié « aux 20 000  pigeons morts pour la patrie » ainsi qu’ « aux colombophiles fusillés par l’ennemi pour avoir détenu des pigeons voyageurs ». La Paix personnifiée s’y dresse dans une nuée d’oiseaux alors qu’à ses pieds, un bouclier où figure un pigeon écrase le serpent symbolisant l’ennemi.

Depuis Noé, la colombe jouit d’une réputation de messagère rapide et efficace et les armées romaines recouraient déjà à leurs services pour correspondre en temps de guerre. Privilège des nobles au Moyen Age, la Révolution va démocratiser et militariser les pigeonniers français. Les messagers ailés seront les premiers à annoncer la défaite de Waterloo. En 1870, pendant le siège de Paris, 64 ballons chargés de pigeons quittent la capitale pour Tours où le gouvernement s’est replié.

Depuis Noé, la colombe jouit d’une réputation de messagère rapide et efficace et les armées romaines recouraient déjà à leurs services pour correspondre en temps de guerre. Privilège des nobles au Moyen Age, la Révolution va démocratiser et militariser les pigeonniers français. Les messagers ailés seront les premiers à annoncer la défaite de Waterloo. En 1870, pendant le siège de Paris, 64 ballons chargés de pigeons quittent la capitale pour Tours où le gouvernement s’est replié.

Le monument aux pigeons guerriers de 14/18.

Dès 1914, l’armée allemande veille à ce qu’aucune information ne puisse être transmise par la population des zones occupées aux Français et Britanniques. Dans ces territoires, les civils reçoivent alors l’ordre d’abattre leurs pigeons domestiques. Les contrevenants sont passibles de la peine de mort. Plusieurs « coulonneux » paieront de leur vie leur refus de se séparer de leurs chers « coulons ». Car, malgré les progrès de la téléphonie, les oiseaux restent de précieux auxiliaires pour les soldats.

Comme le montrent les bas-reliefs du monument lillois, les hommes de première ligne trouvent dans le pigeon l’ultime messager possible quand toutes les ligne de communication sont rompues. Ainsi, l’un de ces oiseaux, le célèbre pigeon « Le Vaillant » sera même cité en 1916 à l’ordre de la Nation « pour avoir transmis les derniers renseignements » (lors du siège de Verdun en 1916), avant de regagner, mourant, son colombier. Après avoir encore servi en 39-45, le pigeon voyageur n’est plus guère employé comme messager.

La colombophilie redevient alors un loisir très populaire dont le Nord-Pas de Calais demeure aujourd’hui l’un des derniers bastions.

Le pigeon-voyageur est toujours prêt à servir les Hommes dans les grandes catastrophes naturelles où il n’y a plus de moyen de transmissions.

http://www.historial.org

3305567_lancement-du-centenaire-de-la-23451-hd-new

Diplôme 1914-1918

3305567_lancement-du-centenaire-de-la-23449-hd-new

Bernard Agnias nous propose un magnifique ouvrage intitulé

LA GUERRE de 1914/1918 DE MEMOIRE DE PIGEONS

Agrémenté de nombreuses photos. On ne peut que vous le recommander. (lien fichier pdf)
Si vous êtes intéressé, contactez Madame Messager, 1ère région, tél : 03.20.55.10.17.
Il est vendu au prix de 19.50 € + 3,50 € de frais de port.

______________________________

http://www.francetvinfo.fr/animaux/video-il-reste-des-pigeons-voyageurs-dans-l-armee-francaise_454352.html

Le pigeon militaire aujourd’hui:

Malgré ses capacités exceptionnelles (un pigeon voyageur adulte peut parcourir jusqu’à 800 km dans une journée), le pigeon voyageur n’est plus guère employé comme messager : il a été victime de la concurrence du télégraphe, puis du téléphone et de la radiophonie (TSF). L’armée française fidèle aux traditions a conservé une unité colombophile (le 8ème régiment de transmissions) au Mont Valérien, à Suresnes, dans la banlieue parisienne. Celle-ci est dotée de quelques pigeonniers mobiles et de 280 volatiles. Elle n’a pas été utilisée dans un contexte opérationnel depuis la guerre d’AFN.

Le pigeon « vétéran » s’est donc reconverti peu à peu en messager civil. Des hôpitaux emploient les pigeons voyageurs pour transporter leurs produits à analyser de l’hôpital au laboratoire (par exemple, de Granville à Avranches, dans la Manche). Les habitants des îles isolées utilisent également le fidèle messager pour se relier au continent car il reste plus rapide et plus économique que le bateau ou la voiture et ne se laisse pas prendre dans les embouteillages.

La NASA, qui connaissait des problèmes de fuites de renseignements, est venue acheter des pigeons voyageurs à Roubaix et les secrets-défenses américains voyagent désormais souvent attachés aux pattes de nos messagers. L’US Navy a ouvert à Hawaï une école de pigeons héliportés destinés au repérage et au sauvetage en mer. Les moniteurs associent certaines couleurs à des récompenses (rouge, jaune, orange). Quand la couleur apparaît, le pigeon appuie sur une petite pédale et la récompense tombe. Comme ces couleurs sont celles des dinghys et des gilets de sauvetage et que le pigeon a une excellente vue, le tour est joué !… Les pigeons sont efficaces à 90%, alors que l’homme n’atteint que 30%.

Le pigeon, extraordinaire volatile, intelligent et fidèle, a rendu de fiers services aux armées du temps de guerre. Aujourd’hui révolu, qui sait si, dans le futur il ne pourrait encore rendre service alors que les moyens de transmissions sont de plus en plus facilement brouillable ? Il suffit d’imaginer que notre brave pigeon puisse amener à bon port, les milliers d’informations que l’ont peut stocker par exemple sur une simple clé USB…

______________________________

Les studios Vanguard ont immortalité

le pigeon soldat avec le dessin animé « Vaillant pigeon de combat » en 2005

Pour les futurs jeunes colombophiles Une vidéo à découvrir ou redécouvrir ! ! !

Image de prévisualisation YouTube

memorial_international_de_notre_dame_de_lorette_3_web

 

Une Réponse à “Le Pigeon-voyageur et le rôle qu’il a joué dans la guerre 1914-1918”

  1. carrette.bernard dit :

    Trés beau documentaire .
    En le lisant j’ai beaucoup appris .
    Merci Rudy.

Laisser un commentaire

 

EURO SECTION News |
Les senegazelles du nord 2010 |
Jeunesse Animation |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Nos Petites Frimousses
| Molisa
| AMAP Hiriburu